• Attention aux faux cadeaux...

    JOUETS CONNECTES = CADEAUX TOXIQUES

      - Robin des Toits - Noël 2015

     

          « Vous cherchez des idées de cadeaux pour vos proches, pour les plus jeunes en particulier et la publicité vient vous présenter « le » cadeau 2015 : la tablette junior, ou le « jouet connecté » dernier cri.
    Mais en fait, c’est bien la dernière chose à offrir à un enfant si on a un tant soit peu d’affection pour lui.

           Ces tablettes et jouets se connectent à internet en wi-fi, en 3G ou en 4G, c’est à dire au moyen d’ondes électromagnétiques, classées dans leur ensemble comme « cancérogènes possibles » (catégorie 2B) pour l’OMS en mai 2011. Les mécanismes par lesquels les ondes favorisent les cancers sont bien connus : les ondes sont facteurs de stress oxydatif, élément majeur de la cancérogénèse. Offrirez-vous du plomb ou du DDT à un enfant, éléments classés dans la même catégorie ? Alors ne lui offrez pas de « jouets à ondes ».

         L’autisme se développe lui aussi de façon alarmante dans les jeunes générations, singulièrement dans les quartiers très « high tech » de la Silicon Valley ou d’Eindhoven aux Pays-Bas. Le chercheur américain George Carlo a mis en évidence les mécanismes par lesquels les ondes induisaient l’autisme.

         Malheureusement, aveuglés par les millions rapportés par la vente des fréquences, aveuglés aussi par l’action des lobbies, les pouvoirs publics ne vous alarmeront pas sur ces dangers.
    Pourtant la récente loi « Abeille » interdit le wifi dans les crèches et garderies. En Allemagne, en Angleterre, de nombreuses écoles retirent le wifi des écoles. Les « rois » de l’informatique limitent l’accès de leurs enfants aux écrans, voire leur en interdisent l’accès.

         Même en mettant de côté le problème des ondes, de plus en plus de professionnels de l’enfance (pédiatres, psychomotriciens) s’alarment des effets de l’usage des tablettes sur les plus jeunes : retard dans l’acquisition du langage, sous-développement des relations sociales, intolérance à la frustration et exigence d’immédiateté et de récompense systématique.
    Laissons nos enfants découvrir « le réel en premier » avec de « vrais » jouets !

          Et si c’est pour offrir un jouet dont il faudra limiter sévèrement l’utilisation et qui vous obligera à « fliquer » votre enfant et être constamment en conflit avec lui, où sont le plaisir et la confiance ?

    Alors, qui sait le mieux ce qui est bon pour vos enfants pour Noël ? Vous, ou la publicité ? »

    Source :

    http://www.robindestoits.org/index.php?preaction=view_nl&nl=199046&id=26825864&idnl=199046

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :